L'accidentologie des deux-roues motorisés en 2013 à la Réunion

Comme chaque année, l'antenne locale de la FFMC présente son analyse de l'accidentologie à la Réunion et plus particulièrement de celle qui concerne les deux-roues motorisés (2RM). C'est ce dossier que nous vous proposons ci-après.

Nous avons étudié 126 accidents au total s’étant produits sur la voie publique impliquant des 2RM, ainsi que ceux des piétons, cyclistes ou automobilistes ayant entrainés la mort.

 

Bilan général des accidents mortels

Le nombre de tués sur les routes en 2013 (39) est en nette diminution par rapport aux années précédentes (45 en 2012, 42 en 2011, 44 en 2010). 

En 2013, la majorité des accidents mortels se sont produits en deux-roues motorisés (14 dont 9 à moto et 5 en cyclo). En seconde position arrivent les accidents mortels s'étant produits en voiture (13) et en 3ème les piétons (9).

Il est à noter encore et encore hélas, la part importante des personnes décédées à cyclo qui ne portait pas de casque : 3 tués sur 5.

Au total, 39 personnes sont décédées sur nos routes en 2013.

 

Catégorie

Nombre de décès

Pourcentage

Piéton

9

23.1 %

Vélo

3

7.7 %

Cyclo

5

12.8 %

Moto

9

23.1 %

Voiture

13

33.3 %

TOTAL

39

100.0 %

 

 

Dans 7 accidents mortels impliquant un 2RM, l’accident a eu lieu contre une voiture ou un PL.  Sur les 9 motards décédés, 2 ont été victimes d’un accident sans tiers impliqué. Dans la majeure partie des accidents mortels en moto, c’est souvent la collision (souvent subie !) avec un tiers à l’origine du drame. 

Les accidents voiture contre piéton ont été au nombre de 8. Dans de nombreux cas, l’imprudence du piéton est à signaler (tentative de traverser une quatre voies, alcoolisme sur la voie publique, défaut d’éclairage, etc).

4 accidents mortels ont concerné la catégorie voiture contre voiture.

9 décès d’automobilistes l’ont été sans tiers (voiture seule) lors de l’accident. Se pose clairement la question de la maitrise du véhicule, notamment chez les plus jeunes, parfois tentés de chercher les limites, mais aussi et surtout de l’alcoolémie en général, très souvent en cause dans de tels cas.  

Parmi les 5 accidents mortels en cyclo, 3 se sont produits sans tiers en cause (cyclo seul). Clairement, il est ici question du comportement de certains cyclos bravant toutes les règles au mépris de leur propre vie.

On ne dénombre, sur 39 décès de la route en 2013, qu’un seul accident mortel voiture contre vélo, alors que 8 accidents mortels de 2RM ont concernés la catégorie voiture (ou PL) contre 2RM. Faut-il y voir une moindre vigilance des automobilistes et autres conducteurs de PL contre les 2RM ?

La catégorie des 25-44 ans représente la majorité des tués sur nos routes, soit plus de 36 %. Celle des 20-24ans arrive en seconde position avec plus de 23 %, montrant là encore la part importante de décès de la route chez les jeunes.

Plus de 80 % des personnes victimes d'un accident de la route en 2013 sont des hommes.

 

Accidents 2RM : évolution du nombre de tués

 

 

Par rapport à 2012, si le nombre d’accidents mortels en cyclo a baissé (5 au lieu de 6), celui des motos a légèrement augmenté (9 au lieu de 8).

 

Accidents 2RM : répartition par cylindrée

 Les accidents mortels 2RM ont concernés :

- 7 motards de cylindrée supérieure à 125cm3

- 2 conducteurs de 50 à 125cm3

- 5 conducteurs de cyclomoteurs.  
 

Accidents 2RM : Port du casque

Parmi les 5 accidents mortels survenus au total chez les cyclos, 3 des victimes ne portaient pas de casque.

Sur 35 victimes d’un accident en cyclo, 8 ne portaient pas de casque, soit 23 % ! Le non-port du casque par les cyclos reste un problème récurrent.

Sur 70 victimes d’accident en 2RM de plus de 125 cm3, 1 seul accident (1%), hélas mortel, la victime ne portait pas de casque.

 

Accidents 2RM : Responsabilité et comportement

En cyclo, l’erreur humaine est imputable à l’accident dans 22 cas sur 32, soit 69 %, contre 43 % chez les motos.

Dans de nombreux accidents impliquant un cyclo, la responsabilité de celui-ci est clairement constatée. 4 accidents mortels sur 5 en cyclo relève, d’après nos informations, de la responsabilité du cyclo.

Dans les accidents impliquant des 2RM égales ou supérieurs à 125cm3, la responsabilité du motard est rarement en jeu. Dans 2 accidents mortels ayant entrainé la mort d’un motard, celui-ci a été responsable, soit seulement 22%. Se pose clairement la question du partage de la route par tous les usagers.

Dans le panel total des accidents étudiés, l'erreur humaine, qu'elle provienne de la victime, d'un tiers, ou des deux, est, de loin, la première cause des accidents (plus de 75 %).

 

Accidents 2RM : alcoolémie

Au regard des seules informations que nous avons pu collecter par voie de presse, la présence d’alcool a été avérée dans 1 des 5 accidents mortels en cyclo.

S’agissant des accidents mortels chez les motos (à partir de 125 cm3), dans 2 cas sur les 9, la présence d’alcool a été détectée. 

 

Accidents 2RM : vitesse excessive

La vitesse excessive est en cause dans la moitié des accidents mortels des cyclos. Ce comportement qui s’observe tous les jours pose un réel problème.

Sur les 32 accidents enregistrés en cyclos, 26 d’entre eux sont imputables à une erreur humaine et dans 9 cas sur 32, le conducteur avait une vitesse excessive par rapport aux circonstances.

 

Sur 73 victimes au total en moto, dans seulement 11 cas la vitesse excessive est incriminée.

Parmi les 9 accidents mortels survenus en moto supérieur ou égale à 125 cm3, dans 4 cas la vitesse excessive est en cause.

 

Accidents 2RM : conditions d'éclairage

La majorité (8 sur 14) des accidents mortels des 2RM s’est produite en journée. Les facteurs importance de la circulation et taux d’usage du réseau routier en fonction de l’horaire par les 2RM influent sans nul doute sur le nombre d’accidents.

Donnée importante à souligner : 4 accidents sur 5 mortels en cyclo s’est produit la nuit.

Dans ce contexte, le défaut d’éclairage chez les cyclos est trop souvent constaté ; ceci étant évidemment source et conséquente des accidents survenant de nuit.

 

Accidents 2RM : la part des infrastructures routières

 

 

 

Au regard des seules données que nous possédons, l’infrastructure routière est en cause dans un accident mortel de 2RM en 2013.